Samedi 7 avril 2007 6 07 /04 /Avr /2007 00:38

 Dans notre pays, les gens ne lisent pas beaucoup. Quelles en sont les raisons? Et que doit-on faire pour encourager les gens à lire?

 

 

Les étudiants et libraires, au Maroc, se plaignent toujours que les marocains ne sont pas de grands lecteurs. Leurs plaintes sont fondées, puisque chaque année des librairies mettent la clé sous le paillasson. Le nombre de livres imprimés annuellement est très limité. Quelles sont alors les causes de ce manque d'engouement pour la lecture? Et quelles sont les solutions envisageables pour donner aux gens le goût de lire?

 Les facteurs responsables de la crise du livre et de la lecture dans notre pays sont nombreux. L'importance qu'occupe la tradition orale dans la société marocaine est la première raison qui explique le marasme. La "halqa", le conte populaire et la psalmodie du saint coran sont, entre autre, plusieurs formes d'expression orales qui existent dans notre pays depuis plusieurs siècles. L'oralité a une prévalence sur l'écrit.

 

Et si ce n'est pas la télévision qui détourne les amoureux du livre, c'est la faiblesse du pouvoir d'achat qui les dissuade. La majorité des étudiants et même fonctionnaires qui aiment lire mais ne peuvent le faire faute d'argent ou parce que le prix est trop élevé pour leur bourse.

 

Mais bien qu'il soit difficile de remédier à cette situation, la tâche n'est pas impossible. Plusieurs mesures peuvent en effet être prises afin d'exhorter les gens à lire. La première chose à faire est sans doute l'alphabétisation des citoyens, et pour atteindre ce but, il est nécessaire de construire les écoles afin de scolariser les enfants. On doit également dispenser dispenser des cours d'alphabétisation pour les adultes partout.

 

Il faut surtout aimer les livres aux enfants dés leur tendre enfance. Pour ce faire, on doit accorder une grande importance à la présentation des publications destinées aux écoliers afin qu'elles soient attrayantes, les couleurs, les caractères et les images doivent éveiller la curiosité du petit lecteur. Il est nécessaire que les histoires de ces livres soient attachantes.

 

Mais ces mesures resteront inefficaces si les éditeurs et les responsables ne déploient pas des efforts visant la baisse du prix du livre et l'amélioration de sa qualité matérielle et intellectuelle. Cette entreprise de réhabilitation du livre est d'autant plus urgente que les moyens audio-visuels, envahissent notre monde contemporain.

 

 

Malgré le développement de ces moyens de communication, le livre est incontournable pour la vulgarisation de la science et de la connaissance. Il est inadmissible que sur trente millions de citoyens, seuls quelques milliers lisent des journaux et des livres.

 

Le livre n'a pas seulement un intérêt culturel, mais aussi économique. Or, dans notre pays qui souffre du chômage, la composition, l'impression, l'édition et la diffusion des livres peuvent générer beaucoup d'emplois.

 

 

 

 

 

 

Par sara
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Vos impressions

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus